Trucs et astuces pour partir avec des enfants en bas âge

0

La randonnée, quelle belle activité familiale pour tous les âges ! Alors que les petits nouveaux âgés d’1 à 18 mois seront en portage sur le ventre ou sur le dos d’un parent, les petits explorateurs de 18 mois et plus voudront quant à eux découvrir des portions de sentiers par eux-mêmes, ralentissant considérablement les distances parcourues.

Par Joanie St-Pierre
timoussedansbrousse.com

Notre petite princesse des bois était âgée de deux ans lorsque nous sommes partis explorer les sentiers de l’Ouest canadien, l’été dernier. Séjour qui nous a fait expérimenter bien des techniques pour réussir à trouver le bonheur de tous ! Il faut dire que notre mini aventurière était très fière une fois au sommet, cocottes à la main en guise de trophée de son exploit de la journée. Ses randonnées dans le sac à dos étaient parsemées de quelques pas en parfaite autonomie, mais même au dos, mademoiselle voulait se faire divertir. Rares étaient ses périodes de siestes, la petite exploratrice préférait compter les arbres, toucher TOUTES les épinettes qui se trouvaient à proximité du sentier, collectionner les cailloux roses et les précieuses cocottes qu’elle cachait soigneusement partout où elle le pouvait, comme de précieux lingots d’or. Grâce à elle, nous avons découvert la nature d’une tout autre manière et avons appris à nous émerveiller de la microfaune qui nous entoure. Nous vous partageons ici quelques trucs et astuces appris au fil du temps sur la randonnée avec des enfants.

ti-mousse2

Écharpe de portage, porte-bébé physiologique préformé ou porte-bébé de randonnée ?
D’abord, l’écharpe est une option très intéressante, puisqu’elle a l’avantage de s’ajuster à la taille du porteur et du bébé, convenant ainsi à des enfants de tout âge. Avec quelques techniques de nouage, plusieurs façons de porter bébé sont possibles en répartissant la charge et en respectant la physiologie de l’enfant. L’écharpe est également une superbe option pour porter seul des jumeaux ! Le porte-bébé physiologique préformé est généralement utilisé à partir de 6 mois, lorsque l’enfant est en mesure d’attraper ses pieds avec ses mains et que le développement de ses hanches rend cette position ergonomique. Avant 6 mois, il est possible d’utiliser un insert pour nouveau-né, afin d’ajuster la posture de l’enfant et de devancer de façon sécuritaire son utilisation, toujours en respectant le poids minimal recommandé par le fabricant. Grâce aux ouvertures sur les côtés, c’est l’option avec la meilleure aération, qui permet le mieux de tempérer bébé. Peu importe le modèle choisi, il est impératif de vous assurer que la position de bébé laisse en tout temps ses voies respiratoires bien dégagées et visibles. Finalement, le porte-bébé de randonnée peut être utilisé dès que l’enfant se tient la tête et a la capacité de demeurer assis bien droit, généralement entre 6 et 8 mois. Ce dernier est adapté aux randonnées avec un espace de rangement et une armature rigide, qui ajoute une protection supplémentaire en cas de chute. Recherchez idéalement un modèle avec pare-soleil intégré et couvre-sac imperméable, pour marcher sous la pluie sans tracas avec bébé.

Notions de sécurité
Il est très important de vous assurer en tout temps du confort de votre enfant en vérifiant sa circulation sanguine. Puisque l’enfant demeure immobile dans un porte-bébé, il est recommandé de prendre de petites pauses pour dégourdir bébé toutes les 15 à 20 minutes pour éviter le manque de circulation sanguine, particulièrement aux jambes. En grandissant, vous pourrez distancer les pauses de votre enfant pour atteindre un arrêt de 10 minutes aux heures. Prévoyez toujours une longue pause à mi-parcours sur un beau site, pendant une collation, un boire ou un dîner. C’est une formule gagnante qui permet aussi au porteur de se détendre les muscles. Vous trouvez physiquement difficile de porter bébé ? Armez-vous de bâtons de marche. Ils vous aideront à mieux répartir le poids, ce qui facilitera vos montées et descentes. Pour commencer à apprivoiser la randonnée avec un ti-mousse, choisissez un sentier sans trop de dénivelé et de courte durée (distance recommandée entre 1 et 3 km). Vous pourrez par la suite progresser vers de plus longues distances, sans toutefois dépasser les 10 km par jour.

Protéger bébé des éléments
Protégez bébé du soleil, de la pluie et du vent en tout temps avec un habillement adéquat (chapeau, lunettes de soleil, vêtements longs idéalement anti-UV et crème solaire en fonction de l’âge de votre enfant). Choisissez un sentier approprié en fonction de la météo annoncée (ex. : en cas de soleil ou de pluie, privilégiez les sentiers boisés plutôt que les zones d’expositions prolongées) et évitez d’entreprendre une randonnée lorsque le soleil est à son comble, soit entre 11 h et 15 h. N’hésitez pas à remplacer la randonnée par la baignade lorsque la chaleur est accablante, ce sera plus approprié et moins risqué ! Protégez bébé des moustiques en privilégiant les vêtements longs et de couleurs pâles. Essayez de trouver un filet moustiquaire capable de s’ajuster à votre porte-bébé, vous apprécierez. Prenez certaines précautions si vous utilisez une lotion chasse-moustiques : ne mettez jamais de lotion dans votre cou si bébé est en portage ventral, pour éviter qu’il en ingère, et assurez-vous de choisir une lotion qui convient à l’âge de votre enfant en prenant garde à la quantité de DEET qui la compose. Prenez le temps de vous informer judicieusement sur le choix de votre crème solaire et de votre chasse-moustiques. Certaines huiles essentielles sont très efficaces et peu risquées. N’oubliez pas de toujours appliquer d’abord une crème solaire au moins 20 minutes avant l’exposition et ensuite appliquer le chasse-moustiques.

Encourager le développement de votre enfant en stimulant ses sens
Pour découvrir la nature en famille dans le plaisir, il est approprié de ralentir le rythme de ses randonnées, prendre des pauses régulièrement, s’assurer de bien hydrater tous les randonneurs, petits et grands, et animer ses sorties en stimulant les cinq sens de votre enfant. Par exemple, permettez à bébé de toucher les différentes écorces des arbres, de porter son attention sur les montagnes, d’écouter les ruisseaux, de sentir les fleurs et de goûter les collations surprises que vous avez secrètement apportées. L’astuce par excellence : boire et manger ! C’est le temps de sortir les « smarties » ou autres plaisirs gustatifs que votre enfant pourrait associer aux joies de marcher en forêt !

Pour nous, une chasse aux cocottes à l’aller, un pique-nique au sommet et des bonbons bleus au retour sont des valeurs sûres ! Bonnes aventures !

À mettre dans votre sac de randonnée :

  • Trousse de premiers soins avec mouche bébé (pour éviter les désagréments d’un moustique dans une mini-narine) ;
  • Un jouet, peluche ou doudou en guise de réconfort ;
  • Un miroir format de poche pour voir bébé en tout temps ;
  • De l’eau, biberon avec thermos d’eau chaude si nécessaire et nourriture ;
  • Nécessaire pour changer une couche ;
  • Vêtements de rechange adaptés à la température.

 

Crédit photos : Ti-Mousse dans Brousse

Partagez

À propos de l’auteur

mm

En plus d'être une passionnée du monde et des grands espaces, Joanie est titulaire d'une attestation d'études collégiales en Tourisme d'aventure et d'un Baccalauréat multidisciplinaire en géographie et études autochtones. Elle a fondé l’organisme Ti-Mousse dans Brousse afin d’encourager les familles à profiter du plein air, en toute sécurité. Pour en connaître davantage sur ce projet, rendez-vous à facebook.com/timoussedansbrousse et timoussedansbrousse.com